L'appartement 22

0 EXPEDITIONS | رحلات

1 ACTUALITÉS | EVENTS | مستجدات

2 EXPOSITIONS | معارض

3 PRODUCTION | Collection | أعمال

4 ARCHIVE & BIOGRAPHIES l وثائق

5 RESIDENCES | إقامات

6 TEXTES | Debats | نصوص | chroniques | قراءات وحوارات

7 LINKS | Thanks | شكرآ

 

Inscription à la Newsletter

L’appartement 22,
279 avenue Mohamed V,
MA-10000 Rabat,
T +212663598288,
Karim RAFI: Temps de révélations elliptiques
Concerto en 24 mouvements 24 capteurs et une infinité d’actions et d’interactions

Residence du 6 mars au 6 avril

Exposition du 11 avril au 31 mai 2019

Monday 8 April 2019

Après trente jours de recherche, d’expérimentation, de collecte, de traductions, d’interprétations visuelles, sonores et écrites, construites de fragments crées ou empruntés, Karim Rafi poursuit sa résidence d’artiste à L’appartement 22 par une performance de vingt quatre heures sans interruption, temps de révélations elliptiques, commençant le dimanche 7 avril 2019 à midi. L’espace de présentation est vidé de toute objet physique, aucune machine, aucun instrument, aucun terminal, seule un image en mouvement est projetée sur le mur nord de l’espace d’exposition de L’appartement 22. C’est le mur le plus large, visible depuis l’avenue. La première vidéo, image d’une vague de l’embouchure du Bouregrag et de l’océan atlantique. L’artiste nous invite a une prise de conscience de notre existence dans cette espace qui simple vide, rapidement on perçoit la densité sonore et la multitude de bruits de la rue, mélangés à nos vois et aux vibrations qui proviennent des salles de Cinema Colisée, et amplifiée par l’écho de du volume vide de l’espace d’exposition de L’appartement 22. Une heure plus tard, l’artiste interrompe le son du quotidien par des pas un geste fondateur, un petit pas dans l’espace présent précédent "un grand pas pour l’humanité," à condition d’écouter, de regarder le monde, dans une perspective de quo-présences, de participation, d’action, de notre relation a l’univers. “Cela consiste à convertir un lieu en instrument de mesure sismique, pour en étudier les phénomènes constitués de différentes formes d’ondes qui le traversent. En installant divers capteurs, micros et autres instruments de mesure acoustique et sismique, en modifiant et en modulant ces formes d’ondes, le dispositif qui semble vivant (ronflant) produit de nouveaux sons et des ondes, métamorphosant ainsi l’état physique (acoustique) du lieu. Cette interaction entre le dispositif et le milieu qu’il modifie produit une forme de dialogue ondulatoire à différentes amplitudes ; transformant l’espace en question en un espace sonore interactif aléatoire, invitant le public à méditer ses gestes, mouvements, actions et à penser le monde comme la somme d’interconnexions complexes sans frontières, un tout, une biosphère rhizomatique ondulatoire.” C’est ainsi que Karim Rafi résume ses interventions dans les rues de Rabat et sa performance à L’appartement 22 au printemps 2019.

Karim Rafi reprend la lecture du manifeste pendant sa performance à L’appartement 22, quelques minutes avant minuit, ce 7 avril 2019:
"je tiens à préciser

je n’appartiens à aucun pouvoir
à aucun groupe
à aucune génération
à aucun collectif
à aucune organisation
à aucun lieu
à aucun pays
à aucune culture
à aucune nation
à aucune famille
à aucune maison
si dans la forme je
semble humain
désastreusement je suis
humain

simplement je suis
humain
le texte que je vais lire
je le voulais direct
simple dans sa forme
avec quelques ellipses
car il n’y a pas le temps
pour faire une thèse
si des personnes ne le trouvent
pas à leur goût
pas abouti
pas juste
ou pas vrai
ou quoi que ce soit
ils n’ont qu’à le récrire
ou le jeter au feu
il ne m’appartient plus

on est le 07 avril 2019
un dimanche d’injustice
comme tous les dimanches sur Terre
encore plus sous un
régime autocratique
hétéro-centré
et en ce jour d’injustice
dominicale
j’apporte mon soutien
aux militants de justice
sociale HIRAK
sans ambiguïté.

point

Ce texte je le voulais
post luttes sociales
pas à
cause du fait je ne
croie plus aux luttes sociales
mais à cause de notre
situation désastreuse
de cette situation
inédite qui nous demande
une prise de conscience
immédiate totale
et définitive.

que sera le monde
dans 20 ans,
quand les militants
des luttes pour la dignité
seront libérés ?
la question est posée
aux politiques et aux
régimes aveugles
qui les condamnent

aux juges qui jugent
et aux travailleurs exploités
aux patrons entrepreneurs
aux startupeurs
aux dresseurs de chiens
aux clowns - tourneurs fraiseurs
aux artisans
aux prêtres - aux professeurs - aux curateurs
aux artistes, aux sportifs
aux handicapés aux internautes
aux astronautes aux djs
et stars de télé-réalité
à Trump à Poutine
à Mohamed et Djebril
à Khadija et Yoko
à Esteban et à
tous les autres

à quoi ressemblera
le monde en 2040 ?
à quoi ressemblera
votre monde ?

Si vous avez la réponse
à cette interrogation ?
c’est que vous
êtes lucide et que
vous avez les yeux
pour voir à travers
le voile du temps.

point
."

Ce n’est pas terminé, point. Cette déclaration manifeste de Karim Rafi perse le silence des espaces des libertés publiques tus et de l’injustice privatisée... à suivre...
A.K. (Rabat, 8 avril 2019)

///// La performance MANIFESTE 24 HEURES aura lieu du 07 avril à 12h00 au 08 avril à 12h00///// ///// L’artiste est en résidence du 06 Mars au 08 avril 2019 ///// ///// Commissaire: Abdellah Karroum; avec l’aide de : Khadija EL ABYAD /////