L'appartement 22

0 EXPEDITIONS | رحلات

1 ACTUALITÉS | EVENTS | مستجدات

2 EXPOSITIONS | معارض

3 PRODUCTION | Collection | أعمال

4 ARCHIVE & BIOGRAPHIES l وثائق

5 RESIDENCES | إقامات

6 TEXTES | Debats | نصوص | chroniques | قراءات وحوارات

7 LINKS | Thanks | شكرآ

 

Inscription à la Newsletter

L’appartement 22,
279 avenue Mohamed V,
MA-10000 Rabat,
T +212663598288,
Biographie | Ninar Esber

lundi 3 mars 2008

[عربي] [English] [français]

Ninar ESBER Née en 1971, à Beyrouth, Liban. Vit et travaille entre Paris et Beyrouth.

Ninar Esber est artiste plasticienne et écrivaine. Elle quitte le Liban avec sa famille en 1986 pour s’installer en France. Elle poursuit ses études à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris Cergy de 1995 jusqu’en 2000 où elle obtient son diplôme. En 2000, Elle s’engage dans une démarche impliquant son corps dans des performances ou des films vidéo jouant sur une certaine lenteur, aux limites de l’immobilité. Les idées de suspens et de teasing se trouvent confrontées à l’architecture (murs, tours, promontoires), aux objets quotidiens (étagères, tables, chaises) ou aux mythologies contemporaines (Super-héros, chanteurs ou acteurs populaires, Pin Up…). La performance constitue un élément décisif dans ses vidéos (les scènes sont filmées en temps réel, et ne font l’objet d’aucun montage, chaque scène étant constituée d’une performance exécutée en une seule prise) À partir de 2002, et jusqu’en 2006, elle a inauguré un journal vidéo à partir de séquences filmées de 1mn, dont ont été tirés : 1 mn à Bangkok , 2003, 1 mn à Beyrouth, 2005. Une manière pour elle de s’inscrire dans le présent. Car tous les jours elle devait filmer une minute vidéo quel que soit le sujet où le moment de la journée. En 2006, Ninar Esber imagine un personnage féminin de super héroïne, FEMALE. Female est une Démone guerrière, féministe. On suit les aventures de Female au travers des peintures, des vidéos et des performances. Parallèlement, elle entame dès 2002, une réflexion sur la « réduction » des formes, des concepts et de l’espace. Comme dans sa pièce « Couleurs », 2003, où elle additionne les couleurs de chaque drapeau national, pour obtenir un monochrome, faisant disparaître toute forme ou symbolique ethnique, politique et donc nationaliste. Ou comme sa pièce « La Marseillaise », 2010 où elle réduit le texte de la Marseillaise à une simple équation. En 2001 elle a publié « Leil Al Awal », aux éditions Nahar, Beyrouth ; et en 2006, « Conversations avec Adonis mon père, aux éditions du Seuil, Paris. Aujourd’hui elle vit entre Paris et Beyrouth.

* Ecouter "Ana Bade Inhab Minnak" sur RADIOapartment22.