L'appartement 22

0 EXPEDITIONS | رحلات

1 ACTUALITÉS | EVENTS | مستجدات

2 EXPOSITIONS | معارض

3 PRODUCTION | Collection | أعمال

4 ARCHIVE & BIOGRAPHIES l وثائق

5 RESIDENCES | إقامات

6 TEXTES | Debats | نصوص | chroniques | قراءات وحوارات

7 LINKS | Thanks | شكرآ

 

Inscription à la Newsletter

L’appartement 22,
279 avenue Mohamed V,
MA-10000 Rabat,
T +212663598288,
Exposition | Travaux pour le changement (Working For Change)
Ce projet est mis à jour tout au long de la période de production, et en fonction des réalisations et des interventions des artistes.

Exposition documentaire et expérimentale, poursuivant le projet "Working For Change" entre Venise, le Rif et d’autres lieux de production.
Du 10 octobre au 27 novembre 2011 à L’appartement 22 à Rabat
jeudi 29 septembre 2011

L’appartement 22 propose l’exposition documentaire Working For Change, projet conçu à l’occasion de la Biennale de Venise 2011*.
Sofia Aguiar, Mustapha Akrim, Doa Aly, Ismail Bahri, Batoul S’himi, Gabriella Ciancimino, Ninar Esber, Seamus Farrell, mounir fatmi, Alevtina Kakhidze, Catherine Poncin, Karim Rafi, Tomas Colaço, Younès Rahmoun

L’exposition documentaire et expérimentale Working for Change (travaux pour le changement) propose une réflexion autour des questions curatoriales, sur le champs de l’art et sa relation au contexte politique actuelle. Un cycle de rencontres est organisé à l’occasion de ce programme avec des artistes et des commissaires autour de ce projet.
Mustapha Akrim, We Had a Dream, 2011. Courtesy L'appartement 22.

- Sofia Aguiar répond directement au projet "Working fo Change" et crée un dispositif de rencontre utilisant la nourriture et ses propres peintures comme nature morte/active, et la vanité comme symbole de continuité ou de renaissance de la créativité.
- Avec "We Had a Dream" (كان لدينا حلم), Mustapha Akrim poursuit ses recherches et propose un art qui questionne la relation entre la projection du discours et les réalités sociales.
- Doa Aly (Le Caire) sera en résidence à L’appartement 22 du 16 au 31 octobre 2011.
- Ismail Bahri poursuit son expérimentation autour de la notion de "geste simple" et "de précision inexacte". Suite au dialogue commencé à Venise avec Barbara Sirieix et L’appartement 22, l’artiste se rend à Tunis pour suivre les élection et la vie quotidienne dans le "nouveau pays" et partager des images dans le lieu d’exposition comme "réceptacle".
- Gabriella Ciancimino (Palerme) poursuit ses recherches et expérimentations dans le Rif, en collaboration avec la coopérative de femmes Noua’Rif, avec le chantier "Fleurs de la résistance" impliquant un processus à longs termes.
- Tomas Colaço recycle sa propre production picturale pour mêler sa pratique artistique à un projet écologique.
- Ninar Esber crée la performance en deux parties "Barre stabilisatrice et carré magique", 2011, qu’elle présente en live à Venise. La vidéo est montrée à L’appartement 22 et sur la R22 radio.
- Seamus Farrell (Paris) prolonge son intervention in-situ, utilisant le compas de navigation. Ce travail résonne avec les modalités de production du projet et la capacité de l’art de créer des voies alternatives dans des contextes troubles.
- mounir fatmi produit une nouvelle oeuvre, autour de l’idée de changement, qu’il a notamment expérimentée avec une intervention sonore à Venise. L’artiste explore l’usage de la communication, des médias et de leur détournement possible, ici précisément les plaques indiquant les noms de rues dans les espaces urbains. Il s’agit de la plaque pour la "Place Mehdi Ben Barka, 1920-1965, homme politique marocain" comme oeuvre d’une série autour de la mémoire comme sujet de dé-construction philosophique et de re-construction de civilisation
- Par ses dessins Alevtina Kakhidze questionne les malentendus sur la valeur de l’art et des objets d’art.
- Catherine Poncin réalise sa nouvelle vidéo "Mourad ou l’épopeade sfigurata", une oeuvre à partir d’images recyclées des média et d’images tournées à Venise pendant l’été 2011.
- Younès Rahmoun (Tétouan) présente la série de vidéos "Khamsa" dont une version a été réalisée à Venise en juin 2011.
- Karim Rafi (Casablanca) crée un nouveau dispositif entre son atelier et L’appartement 22, en correspondance avec des lieux "accessibles" et "inaccessibles" dans le monde.
Voir le projet à la 54e Biennale de Venise 2011
- Batoul S’himi présente une nouvelle série de "Monde sous pression" utilisant la cafetière italienne. L’artiste développe ce projet avec L’appartement 22 depuis 2007.
* Voir et écouter le programma R22 à Venise : http://www.radioapartment22.com/spip.php ?article152

vue du projet à Venise, juin 2011 Gabriella Ciancimino Entrée de L'appartement 22, Octobre 2011 Karim Rafi, Tout va bien, 2011 Catherine Poncin, Echec et mat, 2011, courtesy de l'artiste