L'appartement 22

0 EXPEDITIONS | رحلات

1 ACTUALITÉS | EVENTS | مستجدات

2 EXPOSITIONS | معارض

3 PRODUCTION | Collection | أعمال

4 ARCHIVE & BIOGRAPHIES l وثائق

5 RESIDENCES | إقامات

6 TEXTES | Debats | نصوص | chroniques | قراءات وحوارات

7 LINKS | Thanks | شكرآ

 

Inscription à la Newsletter

L’appartement 22,
279 avenue Mohamed V,
MA-10000 Rabat,
T +212663598288,
Résidence | Emmanuel Iduma et Emeka Okereke

Résidence
Emmanuel Iduma et Emeka Okereke
(du groupe Invisible Borders)
Du 14 Juillet au 31 Aout 2015
Commissaire : Abdellah Karroum (délégation artistique)

Rencontre le Vendredi 28 Aout à 19h en présence des artistes

vendredi 3 juillet 2015

L’appartement 22 accueille du 14 Juillet au 31 Aout 2015 Emmanuel Iduma et Emeka Okereke pour une résidence de recherches et de productions artistiques. Les deux membres du collectif Invisible Borders, invités par Abdellah Karroum, questionneront les rapports difficiles entre les frontières de Rabat, Tanger et Melilla en rencontrant et partageant le quotidien et les expériences des migrants.
Emeka Okereke n’ayant pu obtenir son visa, la résidence établit alors une manière alternative de travailler sur des interventions, devenant ainsi une action trans-africaine entre le Maroc et le Nigéria, et en utilisant une géographie réelle et virtuelle plus large, l’artiste et l’écrivain travaillent à distance en collaboration avec les connections proches et lointaines influençant l’art et ses lieux de productions.

L’appartement 22 propose des rencontres durant leur résidence afin de partager le processus de pensée et de créations des artistes. Cette residence est accompagnée d’un programme sur la R22 radio.

Emmanuel Iduma, né et élevé au Nigéria, est écrivain et critique d’art, il organise également des projets artistiques. Il est l’auteur de la nouvelle Farad et co-éditeur de Gambit : Newer African Writing. Il est directeur de Saraba Magazine, qu’il a co-fondé, et directeur de publications pour Invisible Borders, une organisation artistique trans-africaine.

Iduma est écrivain en résidence à la plate-forme de projets new yorkaise Danspace en 2015. Ses critiques apparaissent dans, entre autre, Gernica, Music and Litterature, Contemporary &, Wasafiri, Africa is a country, ESOPUS, ainsi que dans de nombreux catalogues d’exposition. Son travail avec Invisible Borders a été montré à la 56ème Biennale de Venise. Avocat par formation, il obtient également un diplôme en critique d’art et écriture à l’école d’arts visuels de New York.

Emeka Okereke né en 1980 est un artiste visuel et écrivain nigérien qui vit et travaille entre l’Afrique et l’Europe. Il était un membre du collectif de photographie reconnue Depth of Field (DOF). Il est le fondateur et directeur artistique de Invisible Borders : The Trans-African Project.

Il utilise principalement la photographie et des médiums basés sur le temps tels que la vidéo, la poésie et des interventions perfomatives dans l’exploration du thème central des “frontières”. Ses travaux englobent les questions d’échange et de co-existence dans le contexte de confluences socio-culturelles variées. En 2003, il gagne le prix de photographie de la AFAA “Afrique en Création” pour la 5ème édition du Photo Festival de Bamako. Il est également diplômé de l’école des Beaux Arts de Paris et a été exposé dans des biennales et des festivals de diférentes villes du monde, notamment à Lagos, Bamako, Cotonou, Cape Town, Londres, Berlin, Beyrouth, Francfort, Nuremberg, Bruxelles, Johannesburg, New York, Washington, Barcelone, Seville, Madrid, Paris, etc. Ses travaux ont été montré à la 56ème Biennale de Venise sous la présentention d’ Invisible Borders “ A Trans-African Worldspace” qu’il a également curaté.

crédit : Emeka Okereke et Emmanuel Iduma Abdellah Karroum et Emmanuel Iduma parlent avec Emeka Okereke Construction in Progress (c) 2015 Emeka Okereke The Fire Assembly (c) 2015 Emeka Okereke Themba is Dead (c) 2015 Emeka Okereke Rencontre avec Emmanuel Iduma et Emeka Okereke Rencontre avec Emmanuel Iduma et Emeka Okereke