L'appartement 22

0 EXPEDITIONS | رحلات

1 ACTUALITÉS | EVENTS | مستجدات

2 EXPOSITIONS | معارض

3 PRODUCTION | Collection | أعمال

4 ARCHIVE & BIOGRAPHIES l وثائق

5 RESIDENCES | إقامات

6 TEXTES | Debats | نصوص | chroniques | قراءات وحوارات

7 LINKS | Thanks | شكرآ

 

Inscription à la Newsletter

L’appartement 22,
279 avenue Mohamed V,
MA-10000 Rabat,
T +212663598288,
Exposition / "Dessins - projets 4 : Mustapha Akrim, Ninar Esber, Fadma Kaddouri et Mohamed Larbi Rahhali

L’APPARTEMENT 22 présente

Dessins - projets, vol. 4 Collection de L’appartement 22

Exposition du 25 Octobre 2015 au 15 Janvier 2016

avec : Mustapha Akrim, Ninar Esber, Fadma Kaddouri et Mohamed Larbi Rahhali

curator : Abdellah Karroum

mardi 17 novembre 2015

L’oeuvre est la projection réalisée de la rencontre d’une idée et d’une action. L’acte de transformer des matériaux en objets d’expression nécessite un processus dont les dessins et la recherche en général sont des étapes essentielles.

Mustapha Akrim travaille à donner forme à l’opinion d’une génération et à sa conscience sociale à travers l’exécution de dessins et d’objets au pouvoir critique. Diverses formes aux mêmes finalités aux sujets sociaux, politiques... Mémoire collective... Lien permanent avec la notion de travail ...

Fadma Kaddouri inscrit son projet sur l’écrivain Mohamed Choukri comme une recherche linguistique et artistique avec l’utilisation de signes formels sur les routes parcourues par Choukri et par ses ancêtres et sa famille de la génération exilée en Europe pendant la période post-indépendance.

Ninar Esber met en place un processus de réflexion sur la notion de la production de l’oeuvre, la forme peut exister dans l’espace sans pour autant être réalisée. L’annonce de l’oeuvre racontée par le dessin, dites par la parole comme des instructions hypnotiques, donne lieu à une dimension sublime du travail de l’artiste.

Mohamed Larbi Rahhali conçoit le dessins de fragments, dans son oeuvre “Omri” comme un projet de vie. Il projette son imaginaire dans l’espace d’une boite d’allumettes devenue tableau, une main devenue chevalet, une poche devenue atelier et le modèle est autant le quotidien qui nous entoure que l’imaginaire du monde.

Les démarches rassemblées ici, dans l’espace d’exposition de L’appartement 22, disent la multitude des définitions de l’art comme expression de notre temps. Une même génération d’artistes adopte de multiple techniques de dessins pour réfléchir, dénoncer, se souvenir et expérimenter les voies de l’art, vers une inscription engagée des oeuvres dans le quotidien.

Doha, Octobre 2015.